f
s
f

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipis cing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis theme natoque

Follow Me
Partir en pèlerinage

3 Blancheurs

24 novembre 2020

Informations CORONAVIRUS

′ Où est le père Slavko, il est à la maison ?”

′′ Oui, il est à la maison !”

 

Vendredi, après avoir récité la Via Crucis avec les pèlerins et les paroissiens sur le Krizevac, comme l’avait fait des centaines et des centaines de fois, la Via Crucis du père Slavko s’est transformée en Via Lucis et nous étions tous incrédules puis choqués. Père Slavko est mort doucement dans son bureau, le Krizevac.

 

Oui c’est tout à fait ça dans son bureau : le Krizevac. Nous avons souvent parlé, même avec lui, du fait que la mort arriverait à Podbrdo (le lieu des apparitions) ou au Krizevac. S ‘ il avait pu choisir où mourir, il aurait certainement choisi comme lit de mort Podbrdo ou Krizevac. Voilà, le Seigneur dans la mort donne cette justice terrestre que nous les hommes pouvons comprendre. Ces deux montagnes ont été son bureau, son bureau, son intérieur, son lieu de prière cher, ses sommets. Ici, le Seigneur et la Madone étaient proches de lui, tellement vivants, humains et divins jusqu’au bout.

 

De tout le reste, il ne nous reste plus qu’à rendre merci.

 

Merci d’avoir ouvert la voie à la Reine de la Paix qui veut nous mener à son Fils.

 

Pour avoir été un maître de prière, jeûne, de proportions mondiales, et tu as vous-même prié et jeûné plus que les autres.

Pour avoir été un bienfaiteur et un altruiste sans jamais reculer.

L ‘ ordre des choses dans la vie du Père Slavko était clair : Dieu et le divin, la vierge et la virginité dans cette paroisse, le patriotisme, être croate et cela, en particulier, quand et si on l’atteint.

Ami des orphelins et des veuves de guerre, des prisonniers, défenseur des rejetés et de ceux qui se sont perdus, de ceux que nous autres avons tendance à mettre de côté (ces groupes vous ont amené ici aujourd’hui devant l’autel), médecin de ceux de la auxquels la guérison avaient levé les mains les hommes et la science. Tu as ramené l’espoir et offert une chance de vie à ceux qui ne sont jamais donnés. Et regarde le miracle ! Tu as eu raison.

 

Pour ces gens tu n’as jamais eu peur de frapper à la porte et les portes se sont ouvertes.

 

Pendant cinquante ans tu as rempli la vie des gens.

 

Cher Père Slavko, pendant ta vie il y a eu non seulement des montées, mais aussi des coups. Je sais que tu as été particulièrement impressionné ces dernières années et surtout la dernière période. Des gens proches et lointains t’ont frappé. Je sais que ça fait mal et que tu as souffert. Parfois tu as cédé un peu. Mais au-delà des brèves commentaires, vous avez tout confié au temps et à la justice du juge.

 

Pardonnez-nous de ne pas avoir toujours réussi à vous suivre et cela ne nous faisait pas plaisir. Tu étais souvent plus rapide dans les pensées et les programmes. Tu avais déjà parcouru la moitié du chemin alors que nous pensions encore ce qu’il fallait faire. Au moins dans le pas tu as toujours été à l’heure.

 

Il est difficile pour nous de passer parmi nous et d’aller au paradis, mais nous vous remercions d’avoir répondu à l’appel du Seigneur et de la Vierge. La volonté du Seigneur a le dernier mot, nous l’acceptons.

 

Chers paroissiens et pèlerins, dans les prochains mois, les gens viendront demander : ′′ Où est le père Slavko, il est à la maison ?”Répondez : ′′ Oui, il est à la maison”. Seigneur, donnez-lui le repos éternel !

You don't have permission to register